MONTHERLANT (Henry de). | Lettre autographe signée à un confrère.

MONTHERLANT (Henry de).

Lettre autographe signée à un confrère.

1 page et demie in-4, s.l.n.d. [vers 1930]. Intéressante lettre au sujet de son premier roman Le Songe. "J'ai lu votre compte-rendu du Songe, et suis tout à fait d'accord avec vous sur la mauvaise qualité d'une grande partie de l'intrigue (...) J'ai pensé si je n'allais pas la refaire complètement, car j'ai de quoi y réussir. Peut-être le ferai-je un jour. C'est plutôt dans le Chant funèbre [1924] que dans le Songe que je dis des choses assez voisines parfois de celles de M. Quinton (...) nous avons dit des choses si voisines que les phrases sont quelquefois presque les mêmes". Il serait heureux de rencontrer son correspondant et propose de lui apporter lui-même un exemplaire de son roman à venir La Rose de Sable. En 1930, paraît l'édition posthume des Maximes sur la guerre de René Quinton, engagé volontaire tout comme Montherlant, dans le conflit de 14-18.
  • 200 €
Taxes incluses. Frais de port calculés à l'étape de paiement.

Livre disponible à Paris