COLETTE PICARD (Hélène).

Pour un mauvais garçon. Poème.

Paris Delpeuch 1927

in-8, broché, 326 pp., portrait-frontispice par L. Manuel. Edition originale. Un des 25 exemplaires numérotés sur vélin rose, provenant de la bibliothèque de Francis Carco avec cette note autographe signée au crayon à papier : "Mon exemplaire sur vélin d'Arches rose... Rendez-vous avec moi-même 1957, p. 223". En parfait état.Hélène Picard et Francis Carco font partie du premier cercle des amis et séjournent régulièrement à Rozven, la villa que Colette possède non loin de Saint-Malo. C’est lors d’un de ces séjours que la poétesse et le romancier se rencontrent. Histoire d’un amour non partagé. Hélène aime Francis et Francis ne l’aime pas. De cet amour malheureux naîtra un poème « Pour un mauvais garçon » qui donne son nom au recueil.Francis Carco éprouva-t-il quelque regret en retrouvant bien des années plus tard l’exemplaire qu’Hélène Picard lui avait adressé – sans envoi (mais y en avait-il besoin ?) – ou bien repensait-il avec nostalgie aux étés heureux à Rozven alors que trois ans plus tôt Colette s’était éteinte au Palais-Royal ? La réponse est sans doute dans les points de suspension de l’annotation autographe qui seule identifie la provenance de l’ouvrage. Colette évoquera longuement le recueil dans L’Étoile Vesper : « Les soixante-dix poèmes qui forment le volume se comportent comme des rébus voluptueux. Leur éclat, leur richesse plastique, autant que leurs ténèbres dorées semblent voiler un nom, masquer un personnage… Quel mystique ne s’appliquerait pas à y discerner les caractères d’un phénomène de possession ? Le volume, tout entier imprégné de mystère, semble soumis à l’envoûtement, éclairé par la seconde vue, jeté, comme une fleur maléfique, à un visage de chair, jeune et maudit. » Le recueil fut un échec commercial et, à en croire Colette, ruina son éditeur André Delpeuch. Colette ne ménagea pourtant pas ses efforts et permit à Hélène Picard d’obtenir en 1928 le prix spécial du jury de La Renaissance politique, littéraire et artistique, où elle siégait… La plus belle provenance pour ce rare recueil… sur papier rose. (Notice de Frédéric Maget pour le catalogue de la collection Colette des Clarac)
  • 750 €
Taxes incluses. Frais de port calculés à l'étape de paiement.

Livre disponible à Paris