MAURIAC (François). | La Province.

MAURIAC (François).

La Province.

Paris Hachette, coll. "Notes et maximes" 1926

in-18, bradel demi-maroquin rouge brique à coins, plats de papier reprographié à dominante blanche et rouge, doublures et gardes de papier gris, tête dorée, non rogné, couvertures et dos conservés (Honnelaître), 57 pp. Édition originale. Un des 15 exemplaires de tête numérotés sur Chine. En parfaite condition.Bordelais « monté » à Paris mais très attaché à ses racines, Mauriac se montre dans cet essai à la fois sociologue, moraliste et mémorialiste. Il passe des campagnes, où même les enterrements sont prétexte à de « plantureux repas », aux villes, où les femmes sont « condamnées à la vertu ». Des souvenirs de séjours affleurent, comme sur la Côte d'azur, défigurée par les palaces et salie par « la chenille des autos ». « Aphorismes » lapidaires, brefs dialogues, alternent dans les soixante paragraphes du livre. Il s'achève sur une longue « note ». Mauriac y déplore le sort des écrivains parisiens, qui, tel Anatole France, n'ont pas la chance d'avoir eu une province.
  • 350 €
Taxes incluses. Frais de port calculés à l'étape de paiement.

Livre disponible à Paris