WILSON (Henry).

Relation des îles Pelew, situées dans la partie occidentale de l'océan Pacifique.

Paris Chez Maradan 1793

2 vol. in-8, basane tabac racinée, dos lisses avec pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge et de filets, fleurons et dentelle dorés (mors supérieur fendillé sinon élégante reliure d'époque un peu usée), 280 et 272 pp. Seconde édition de la traduction française établie par le comte de Mirabeau. Notre exemplaire comporte 16 planches (sur les 17 annoncées) : un portrait-frontispice du navigateur Wilson (gravé par Mme Massard), les portraits d'Abba Thullé, roi de Koror, de l'une de ses épouses et du prince Lee Boo, la grande carte dépliante des îles Pelew et 11 planches dépliantes (dont 6 représentant des objets ethnographiques). Découvert par les Espagnols dès 1543, l'archipel Palaos (en Micronésie) a été décrit pour la première fois sous le nom d'Iles Pelew par le capitaine britannique Henry Wilson, qui fit naufrage en 1783 sur l'îlot d'Ulong entre Koror et Peleliu, et y séjourna le temps de réparer son navire avec l'aide du grand chef de Koror, Ibedul. Wilson put regagner Macao après un séjour de trois mois, accompagné de Lee Boo, le second fils du roi qui est de fait l'un des premiers océaniens à visiter l'Angleterre (cf. son beau portrait en habits européens). Hélas, Lee Boo mourut de la petite vérole cinq mois après son arrivée... Ce récit a largement contribué à conforter les mythes du bon sauvage et des îles paradisiaques. Un précieux lexique de vocabulaire de la langue Pelew occupe les pages 251 à 267. Il manque à notre exemplaire la planche-objet n° 1 (qui est souvent retranchée). On joint un tome I seul de la même édition auquel manquent la carte et deux planches mais dont on a très soigneusement aquarellé les portraits du capitaine Wilson, du roi de Thullé et un paysage. Bonne réunion en dépit des manques.
  • 500 €
Taxes incluses. Frais de port calculés à l'étape de paiement.

Livre disponible à Eymoutiers